Bienvenue sur le site de la République Malouine

Produit du siècle des Lumières, Le Grand Orient de France est la plus ancienne et la plus importante obédience maçonnique d’Europe continentale. Le Grand Orient de France rassemble en 2015 plus de 51.000 membres inscrits dans plus de 1.200 loges.

Qu’est-ce que la démarche maçonnique ?

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ». Cette phrase d’Antoine de Saint-Exupéry (qui n’était pas franc-maçon) résume le sens de l’esprit maçonnique.
S’enrichir de l’autre, de sa différence, c’est la route qui mène vers la connaissance, sans naïveté ni complaisance. Devenir franc-maçon au Grand Orient de France découle d’un choix personnel mûrement réfléchi. Les rituels, les mythes et les symboles de la franc-maçonnerie n’ont rien de désuet : ils constituent la dernière manifestation dans notre société techniciste et désenchantée d’une volonté de donner un sens au monde et à la vie, dans un cadre où la liberté absolue de conscience est essentielle. Les francs-maçons du Grand Orient de France sont aussi des défenseurs intransigeants de l’idéal républicain. Ils ont adopté sa devise : Liberté – Egalité – Fraternité, sans oublier son corollaire, la Laïcité.

L’initiation.

Être initié, c’est entrer dans une fraternité, et c’est s’engager sur une voie de progression personnelle grâce à un rituel et des symboles, outils de la pédagogie initiatique maçonnique. C’est par la mise en œuvre de ces « outils » que le nouvel initié commence son travail maçonnique qui est essentiellement «travail sur soi» dans la plus totale liberté de conscience. L’on entend parfois parler de «méthode maçonnique» : elle consiste dans le travail commun en loge, jamais achevé, et complété par la recherche individuelle qui est le propre du maçon. La lumière que recherche chaque maçon (au sens du XVIIIe siècle) éclaire son chemin et efface les conditionnements de la condition sociale : l’initiation et la pratique du rituel concourent ainsi à l’émancipation des individus.

Un lieu de réflexion.

La loge est un lieu de réflexion, de questionnement et de débats, où le brassage des générations et la diversité sociale, spirituelle et politique créent une alchimie unique et bouillonnante.
La franc-maçonnerie offre des outils de recherche personnelle, philosophique, spirituelle… Elle n’est en aucun cas une « religion de substitution ». Ses rituels, les légendes fondatrices de l’Ordre sont souvent d’origine biblique. Mais la franc-maçonnerie n’imite ni ne rejette les religions. Étant a-dogmatique et n’imposant aucune croyance en une transcendance, elle ne se situe pas sur le même plan : elle questionne l’Homme et lui propose de trouver en lui-même sa vérité. Au demeurant, nombre de membres du Grand Orient de France sont croyants et pratiquants, ce qui ne les empêche pas de défendre le corollaire de la liberté de conscience : la laïcité.

Un enjeu de liberté

Le Grand Orient de France se préoccupe des faits de société, mais jamais à travers un débat partisan. Qu’elle concerne les options politiques ou les croyances religieuses, la liberté de conscience est essentielle. En effet, la franc-maçonnerie a pour vocation de rassembler des hommes et des femmes d’opinions diverses : toutes les sensibilités y sont donc représentées, hormis celles contraires aux valeurs de la République.

Tout est dit dans l’article Ier de notre Constitution :
« Institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité. Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité.
Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.
Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.
Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité.
La Franc-Maçonnerie a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité. »

Pénétrés de ces principes et en l’absence de loge du Grand Orient de France en pays malouin, treize frères de la loge « La Triple Union » de Dinan ont, en 1996, constitué une nouvelle loge à Saint-Malo, renouant ainsi le lien avec des frères anciens aussi prestigieux que Surcouf au début du 19ème siècle. Cette loge a pris pour patronyme le nom de « République Malouine », un clin d’œil à l’histoire de Saint-Malo, géré à deux reprises en république. Mais ce patronyme s’attachait bien évidemment à affirmer la défense et la promotion des valeurs républicaines « Liberté, Egalité fraternité, » mais aussi laïcité, solidarité, indivisibilité de la Nation, démocratie et refus de l’aliénation économique.

L’objectif de ce site est de présenter notre loge et quelques-uns de ses travaux au public, car si la Franc Maçonnerie est discrète, elle n’est pas secrète.

Bienvenue.