Mesdames, Messieurs

Mes sœurs, mes frères,

Je vous souhaite la ienvenue dans le temple de Salomon. C’est en effet dans son temple que nous avons le plaisir et l’honneur de vous recevoir.

Le temple de Salomon aurait été détruit il y a 3000 ans et les francs-maçons se doivent de le reconstruire.

Permettez-moi deux mots sur la franc-maçonnerie

Pour cette reconstruction, il nous faut des outils et une méthode.

Les outils sont omniprésents dans ce temple et symboliquement, ils nous permettent de travailler. Tous ne sont pas exposés, plus par commodité que par volonté de les cacher. Ici tout est symbole.

La méthode, c’est une légende, la légende de l’architecte qui aurait construit le temple, le maitre Hiram.

Pour la coordination, nous nous servons d’un rituel.

Nous n’enseignons rien, nous n’avons aucune révélation divine ou extraterrestre à diffuser Nous cherchons seulement à nous améliorer individuellement et collectivement, chacun à son rythme et selon ses désirs et possibilités. Mais nous avons un secret, qui en fait n’en n’est pas un. Nous travaillons sur nous, et essayons de progresser. Ce secret maçonnique qui fait beaucoup fantasmer et qui produit les marronniers des magazines en mal d’inspiration n’est que la maturation lente et, nous avons la force de le croire, efficace de la perception de notre présence

En réalité, le temple c’est nous, comme il peut devenir vous.

Au début de nos travaux, les principes capitaux de notre ordre sont rappelés

Je vais vous en donner lecture…………………………………………..« Institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité.

Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité.

Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.

Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.

Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité.

La Franc-Maçonnerie a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité. »

Pour rassurer nos proches qui nous voient partir deux fois par mois, retrouver dans des lieux secrets , que vous avez trouvés facilement, des FF inconnus, , voici quelques travaux que nous avons menés cette année : utilisation personnelle des outils, chacun avec sa sensibilité, la perception de l’égrégore ;nous avons travaillé sur le bitcoin, l’obsolescence programmée, les tavernes aux 13 et 14e, le froid, la politesse, siliconisation du monde, la laïcité, la république face l’Islam, le symbolisme des couleurs, l‘humanisme et l’intelligence artificielle, le Trans humanisme……

Ce sont des Thèmes librement choisis et en plus, chaque année, nous travaillons en commissions sur des thèmes proposés : par exemple cette année : Lecture des qael

Ces études vont être condensées au niveau régional puis au niveau national pour qu’ils divulgués dans la vie publique p.e. la loi Neuwirth sur la contraception

Nous abordons à peu près tous les sujets, à l’exception notable des religions et de politique partisane. Il nous reste pour aborder ces sujets sensibles la salle humide (traduction : le restaurant) qui suit nos travaux). Nous employons, en effet, quelque mots particuliers, mais savez-vous que vous en employer vous-mêmes sans peut être le savoir. Quand vous dites « je vais plancher sur ce dossier »  »ou : il a été blackboulé, ou encore : «  prendre un canon » ce sont des expressions totalement maçonniques.

La république Malouine appartient à l’obédience du G O D F, qui représente 50à 60% des maçons en France. Notre loge est devenue mixte. Nous travaillons dans la discrétion, certains de vos voisins , ici en loge, sont ou pas francs-maçons. Nous n’avons pas revêtu nos tenues de travail que nous appelons décors. Certains, cependant ont fait le choix de porter une partie (un sautoir,)selon leur seul désir. Cette T B O est l’unique manifestation ou l’on accueille des non maçons.

Nous sommes tous libres dans une loge libre où règne en permanence l’esprit de tolérance et de fraternité. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage, je vous invite à aller sur notre site République Malouine.

2 yannick lecerf

Quand le monde de l’archéologie s’interroge

Ou les incertitudes de la Celtitude

Y.Lecerf

 

Au cours des deux dernières décennies, les avancées de la recherche scientifique sont souvent venues bousculer ce qui était considéré comme acquis. Ainsi, à la lumière de découvertes récentes, le monde de l’archéologie (Directeurs de recherche du CNRS, Universitaires, Historiens de l’Antiquité, etc…) se retrouve avec les meilleurs linguistes européens pour proposer une lecture corrigée des séquences protohistoriques de l’Histoire des peuples de la façade atlantique

Comment justifier cet engouement celtophile venue superposer notre identité bretonne ?

Par une volonté politique du Premier et Second Empire, par les fortes et intimes convictions d’érudits, privés des instruments de la science moderne, avec l’appui du courant littéraire du Romantisme, par les cautions apportées de références culturelles du XIX° et du XX° siècles, le celtisme s’est imposé ?

C’est ainsi que mettant en lumière le schéma de la construction du mythe celte débuté au XVIII° siècle, en comparant toutes les données disponibles (des écrits des auteurs grecs et latins aux résultats des dernières découvertes archéologiques), en nous appuyant sur les travaux récents de chercheurs, il devient possible aujourd’hui de proposer une autre approche corrigée du peuplement sur la péninsule armoricaine durant l’Age du Fer.

Par des échanges maritimes, et des relations entretenues depuis les premiers temps du Néolithique, les peuples de la façade atlantique se sont créés un espace culturel spécifique. La très forte identité d’appartenance constatée en Bretagne apparaît bien antérieure de quelques millénaires aux premières migrations celtes parties d’Europe centrale..

Je vais donner la parole maintenant au conférencier

Frère maitre de cérémonie, allez chercher notre frère conférencier et conduise-le au plateau de l’orateur.

Prenez place, mon frère

Vous avez la parole

Conférence

Mon frère, je vous remercie pour votre exposé qui, j’en suis certain a retenu l’attention de nos invités

Mes sœurs, mes frères, mesdames, messieurs, si vous voulez pose des questions sur le sujet de l’exposé ou sur le grand orient de France, vous en avez la possibilité. Je vous demande de ne poser que des questions, sans débattre et sans commentaires. Vous demanderez la parole en levant le bras et vous la prendrez quand je vous y autoriserai

Mes sœurs mes frères mesdames messieurs, nos travaux sont terminés. Ils pourront se poursuivre en salle humide. Vous y trouverez notre conférencier qui pourra dédicacer certains de ses ouvrages . J’aurai de mon côté quelques documents sur le Grand Orient

Merci à vous

Nous sortons habituellement de façon rituelle. Notre maitre de cérémonie va vous l’indiquer sommairement.